Lettre d'info - abonnez-vous

Rechercher de la documentation

Rechercher une séance par mots-clés

Contact : Envoyer un email

Au Fil du France

 

EDITO - Préparez vous, l’Hiver vient ? 

Edito

Globalement je pense pouvoir dire que le futur est une grosse déception.

On m’avait promis des voitures volantes mais finalement je préfère le vélo.

On m’avait promis des moyens de communication instantanés à longue distance mais finalement je préfère voir les gens en face de moi.

On m’avait promis des films en I-Max-3D-Dolby-Atmos-7.3 ultra-immersifs mais finalement je préfère lire des livres.

Heureusement, il me reste la Belgique !

Un pays où les gens mangent du gras concentré, s’alcoolisent pour garder leur lucidité et où la chaîne de production cinématographique est tellement artisanale qu’elle peut se permettre de sortir des objets filmiques improbables.

C’est le cas de « Au nom du fils » de Vincent Lanoo, un brûlot inclassable quelque part entre satire des contradictions de l’église face aux scandales pédophiles et fulgurances de série B des années 70, du rock’n’roll en barres.

Dans un autre registre, on pourra suivre le duel au soleil de deux acteurs aux faciès burinés (Forest Wihtaker Vs Harvey Keitel), ce sera dans « La voie de l’ennemi » de Rachid Bouchareb.

Panotage chronologique sur les événements du mois :

Dans le cadre de l’opération Cinéma en partage (du 13/05 au 24/05) vous pourrez assister gratuitement à des séances traitant des problématiques liées au handicap et à des séances accessibles à toutes et tous (avec accès pour fauteuils, sous-titrages adaptés et audiodescription).

Pour la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie (le 17/05), le France accueille le collectif Autrement Gay pour une projection suivie d’une discussion autour du film « Mes parents sont gais ».

La charité est-elle un acte engagé ? Ce sera la question posée autour du film « Le village de carton » le 20/05 pour un ciné-débat avec le diocèse de Saint-Etienne et animé par Nicole Cornut.

Retour au pur cinéma avec le Ciné-Club Plans-Libres le 22/05, Théma 3 : Il y a 100 ans, la « Grande Guerre », avec « Johnny got his gun » de Dalton Trumbo et « J’accuse » de Abel Gance.

Le mois se terminera avec Panique sur l’écran n°9, vendredi 30/05, avec « The Purge » (« American Nightmare » en France) de James DeMonaco. Et n’oubliez pas que le passé de demain c’est aussi le futur d’hier.

Pénélope Ficelle

"Mon modèle, c’est moi-même ! Je suis mon meilleur modèle parce que je connais mes erreurs, mes qualités, mes victoires et mes défaites. Si je passe mon temps à prendre un autre modèle comme modèle, comment veux-tu que ce modèle puisse modeler dans la bonne ligne ? " JC Vandamme

COMPETITION de cartes postales

pour le festival Tête de mule 14 NOUVEAU  !!

Cette année les enfants de l’association Laïque et Citoyenne pour Montreynaud ont confectionné des marionnettes (la mascotte du festival).

CETTE MASCOTTE VEUT PARTIR EN VOYAGE ET VENIR VOUS VOIR Nous vous proposons donc  :

1/ de la recevoir

2/ de créer une carte postale avec la mascotte (avec un appareil photo ou autre...).

3/ de nous écrire un petit mot

4/ de nous envoyer cette carte postale (via internet et nous nous chargerons de l’imprimer, ou par courrier).

5/ d’envoyer la marionnette pour une nouvelle destination (que l’on vous donnera).

VOTRE CARTE POSTALE SERA AFFICHEE DANS L’EXPOSITION «  carte postale «  DU FESTIVAL TETE DE MULE. VOTRE CARTE POSTALE PARTICIPERA A LA COMPETITION «  carte postale  » VOTRE CARTE POSTALE SERVIRA A L’ECRITURE DU SPECTACLE D’OUVERTURE DU FESTIVAL TETE DE MULE 14

Si vous désirez recevoir la mascotte du festival tête de mule et participer à la compétition de carte postale, ou pour plus d’informations Contactez nous dès maintenant  : elise@cinemalefrance.com 09 52 78 31 17

Inspirez, soufflez, recommencez. Le train de la révolution calendaire est entré en gare, vérifiez une dernière fois vos bagages, vous êtes fin prêts, vous pouvez embarquer, un dernier signe par la vitre à cette bonne vieille année 2013, une petite cuite de circonstance et c’est le grand départ.

Prenez la pilule bleue et allez directement à la case soleil avec Afrik’Aïoli de Christian Philibert.

Prenez la pilule rouge et revivez la destinée d’un homme d’exception avec Mandela, un long chemin vers la Liberté de Justin Chadwick.

Faites vous clandestins pour voir l’Escale, le formidable film de Kaveh Bakhtiari, avec une discussion en salle autour du thème de la migration le mardi 14 janvier.

Du côté de la culture esthétique et de l’audace, ce mois-ci, le ciné-club Plans-Libres laisse une carte blanche cinéphile aux étudiants pour une soirée bien remplie, ce sera le jeudi 16 janvier et c’est ouvert à toutes et à tous.

Notre machine à remonter l’image-temps nous emmènera ensuite en 1983 avec La marche de Nabil ben Yadir, une projection présentée par le réalisateur Dahmane Bouaziz (auteur du documentaire Il était une fois en France dont il montrera quelques extraits pour engager la discussion).

Le jazz en hiver c’est joli -même s’il est notoirement difficile de jouer de la salsa quand on porte des moufles- retrouvons-nous donc dans une salle obscure pour les Jazzeries d’Hiver avec le très caliente Chico et Rita de Fernando Trueba et Javier Mariscal, ce sera le samedi 1er février (et restez attentifs : il y aura Michel Petrucciani au début du mois de mars !).

Inspirez, soufflez, recommencez. Voilà, vous êtes arrivés en 2014 et vous n’avez même pas dormi pendant le trajet. Péneloppe Ficelle penelope.ficelle@gmail.com

PHOTOS

photo d’ atelier ; cinema plein air et décentralisation du cinema[s] le france Photos : ©Rä²

(JPG)